Fonction de l’art contemporain

Pourquoi l’intelligentsia (de gauche) fait montre d’un gout prononcé pour l’art contemporain?
On pourrait répondre : parce que ces gens aiment la merde. Mais ce serait tautologique.
On peut expliquer ce goût d’une façon plus approfondie.

L’intelligentsia est progressiste c’est à dire égalitariste. Cela fait donc au minimum deux cent ans que les idées qu’elle défend avec acharnement règnent sur les décombres de notre civilisation. Leurs idées sont au pouvoir. Nous sommes en république laïque et en démocratie. Les femmes votent, travaillent, avortent, divorcent. Les homos s’exhibent dans les rues, sur les plateaux télés, dans les plus haut lieu du pouvoir. Ils ne sont plus atteint d’une maladie mentale, ont le droit de se pacser, bientôt de se marier. L’Eglise Catholique ne réunit plus que trois pelés et un tondu, autour d’un prêtre émasculé dont les positions sont calquées sur celles du parti socialiste. Toutes les villes françaises, sont envahies par des arabes et des noirs. Le paradis multiculturel est donc en place. Un noir a été élu puis réélu à la Maison Blanche. Il a annulé la conquête de Mars pour que chacun puisse être soigné gratuitement et il a promis un monde sans arme nucléaire.

Bien que toutes ses idées aient été mises en œuvre, l’homme de gauche réalise que notre “civilisation“ est d’une stérilité absolue. Pas un peintre, pas un musicien, pas une œuvre littéraire digne de ce nom depuis un siècle. Pas un monument, pas une architecture capable de susciter une quelconque émotion. Rien… le néant artistique et culturel. Cela pose problème à notre ami de gauche. Plus les idées qu’il défend avec fanatisme gagnent du terrain, plus nous sommes incapables de produire autre chose que de la daube. Désagréable constat pour lui. La parade, il se l’est bricolée de toute pièce, en inventant l’art contemporain. Afin de rendre cohérente sa vision du monde, il a décidé que la merde, production dans laquelle nous nous sommes spécialisés, aurait valeur d’œuvre d’art inestimable.
Ce qui compte, lorsqu’il s’esbaudit devant la nullité qu’a pondu le dernier idiot à la mode, c’est qu’il puisse se dire que nous aussi nous sommes de grands artistes. Il ne faudrait surtout pas qu’il soit contraint d’admettre la supériorité en la matière du Royaume de France, ou de la France Catholique du XIXe siècle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s