Bilan du patriarcat

Patriarcat_Féminisme

Publicités

9 réflexions au sujet de « Bilan du patriarcat »

  1. Paul-Emic

    comme au temps des « Lumières » on va vous expliquer que la civilisation perverti l’homme, bien que personne ne sache vraiment par rapport à quoi, les études ayant définitivement mis fin au mythe du « bon sauvage ».

  2. Kolia Karamazov Auteur de l’article

    Oui, mais là il s’agit de rebondir sur le slogan brandi par la femme à barbe « sortons l’homme des cavernes ».
    Chez les progressistes il y a une tendance à prendre les conditions de vie à Manhattan comme une donnée de l’existence. Ils oublient que cette débauche de technologies, de confort et de divertissements n’a pu voir le jour que grâce aux fruits portés par le patriarcat, le christianisme traditionnel et d’autres choses qu’ils n’aiment pas.
    En ce qui me concerne je considère que Manhattan est un enfer, je ne fais que pointer la contradiction fondamentale du progressisme.
    Ceci dit, je ne doute pas que certains revendiquent ouvertement le fait de se reposer sur les lauriers de nos ancêtres.

  3. Ziptotozip

    Je serais curieux de savoir en quoi est-ce que le patriarcat a été un moteur de cette évolution technologique. Une composante, de fait oui. Mais pourquoi un élément primordial, à tel point qu’il en est à lui seul le résumé ? Pourquoi n’aurait-il pas été un frein à cette évolution à ce moment là ? Sans argument, on peut dire et faire dire n’importe quoi.

    Allez, je me lance. L’âge des cavernes et le moyen-âge ont été des périodes où le patriarcat a été très présent et très « fort ». Et la société a stagné pendant presque 1000 ans.

    Depuis ces dernières années, les femmes réussissent, batailles après batailles, à gagner des droits, et la société évolue de plus en plus vite d’un point de vue technologique.
    Le féminisme a donc été un moteur de ce progrès.

    CQFD.

  4. Kolia Karamazov Auteur de l’article

    « Pourquoi n’aurait-il pas été un frein à cette évolution à ce moment là ? »

    Les sociétés patriarcales ont entre autre donné la Grèce, Rome et l’Europe Chrétienne. Ce type de société a donc un beau palmarès.
    Pensez-vous pouvoir rejeter le patriarcat (c’est à dire organiser la société de façon radicalement différente) et faire mieux que la Grèce, Rome et l’Europe Chrétienne ? Ce serait là faire preuve de beaucoup de prétention.
    Et ne me dites pas qu’on ne peut pas savoir tant qu’on n’a pas essayé. Car en réalité certaines sociétés ont essayé. Si on ne sait pas grand chose d’elles c’est qu’elles n’ont rien laissé.

    « L’âge des cavernes et le moyen-âge ont été des périodes où le patriarcat a été très présent et très “fort”. Et la société a stagné pendant presque 1000 ans. »

    Le moyen âge, c’était le temps des labours et des semis. Pour pouvoir un jour se réveiller avec un beau champ à moissonner il faut en passer par là.
    D’une manière générale il faut garder à l’esprit que l’opulence d’une époque ne prouve pas que les principes qui y prévalent sont sains. Il y a toujours une inertie importante dans ces phénomènes. Ainsi plusieurs siècles d’efforts sont nécessaires pour qu’un semblant de civilisation commence à voir le jour. Et de même il faut bien quelques centaines d’années pour détruire définitivement une grande civilisation. Ainsi, l’explosion du confort dans l’occident du XIXe et XXe siècle est pour beaucoup liée à la dilapidation d’un héritage brillant. On flambe, ça brille de mille feux, mais nous allons très bientôt tomber à court de combustible.

    « Le féminisme a donc été un moteur de ce progrès. »

    Le féminisme a favorisé la société de consommation. Donc oui il a favorisé les IPod, les autoradios Bluetooth et les T-Shirts synthétiques… De là à dire que tout cela constitue un progrès.

  5. Ziptotozip

    Toujours aucun argument qui permet d’avancer tout ceci.

    Pour moi le débat s’arrête là (en supposant qu’il ait commencé).

  6. Kolia Karamazov Auteur de l’article

    Vous voulez des arguments, je vais vous en donner.

    J’ai dit : « Le féminisme a favorisé la société de consommation ».

    En quoi ?
    C’est simple : – la femme d’avant se mariait vers 20 ans, n’avait pas d’activité salariée, faisait des enfants et s’en occupait.
    – la femme d’après connaît une « période de séduction » qui s’étale sur au moins 15 ans (entre 16 et 30 ans) et qui implique un consumérisme effréné.
    Des petites jupes par-ci, des petits hauts par là, des ballerines par dizaines, des stilettos, des sacs de toutes les couleurs et de toutes les formes, de la lingerie affriolante, s’entassent dans ses placards.
    Les rouges à lèvres les plus divers, des tombereaux de soins pour le corps et pour les cheveux, du maquillage et des crèmes en quantité industrielle, garnissent sa salle de bain.
    Elle fait les choux gras des salons de coiffure où elle use et abuse de brushings, de lissages, de colorations au gré des modes et des tendances.
    Elle assure l’existence financière de centres de fitness, où elle va travailler sa ligne des heures durant, quand elle ne se paye pas directement les services d’un coach minceur ou d’un diététicien.
    Enfin de plus en plus elle enrichit des chirurgiens qui lui refont le nez, le menton ou les seins.
    Elle est bonne consommatrice d’autant plus qu’elle est âgée. A 22 ans elle peut compter sur sa beauté juvénile. A 29 ans c’est plus difficile. Elle doit alors mettre le paquet sur les substituts et les subterfuges dans l’espoir de tirer son épingle du jeu dans l’arène de la séduction.

    Fort heureusement, elle a les moyens vu qu’elle travaille.
    Ainsi la machine consumériste tourne plein pot.

    Si je n’ai pas réussi à vous convaincre que les femmes modernes (tout du moins une large proportion d’entre elles) sont de meilleures consommatrices que les femmes traditionnelles, je ne peux plus rien pour vous.

  7. Ziptotozip

    L’absence d’argument est en quoi le patriarcat aurait été quelque chose de positif.

    Ce que vous répondez ne m’explique simplement que la publicité fait dépenser de l’argent en jouant sur les clichés, ce dont je ne doutais pas une seule seconde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s