Voiture_Chomage

Publicités

4 réflexions au sujet de « Conséquences imprévues »

  1. jmespe

    bonsoir kolia
    hélas, ce n’est pas aussi simple …
    -du côté du cadre acheteur :
    le prix est effectivement moins cher car les délocalisations (c’est à dire les bas salaires)
    permettent de mettre plein de « progrès » dans la voiture étrangère
    c’est à dire plein de gadgets électroniques (depuis l’autoradio , les phares led ,en ajoutant le radar anti recul et en finissant avec le gps)

    -du côté de l’ouvrier : l’industrialisation (taylor) a créé des boulots très répétitifs et bien peu passionnants (le contraire de l’artisan) de sorte que si on lui propose du chômage payé (c’est pas cher, c’est l’état qui paye) il préfèrera le chômage !
    sans compter que l’ouvrier, lui aussi, s’acharne à acheter des iphones !

  2. Kolia Karamazov Auteur de l’article

    Bonsoir Jean-Marc,

    Les voitures produites à l’étranger sont effectivement moins chères (ou aussi chères mais mieux fournies en gadgets), mais la question est de savoir si le cadre qui achète coréen est toujours gagnant dès lors qu’il doit supporter le coût du chômage en France.

    Par ailleurs vous avez raison, loin de moi l’idée de présenter les cadres comme des bourreaux et les ouvriers comme des victimes. En fait, tout le monde est simultanément bourreau et victime dans cette affaire.

    Il est vrai aussi que l’on peut se demander si être au chômage n’est pas une condition plus humaine que d’être un misérable rouage dans une mécanique industrielle démesurée. Mais avoir un travail permet tout de même d’avoir des contacts humains avec des collègues et une occupation (aussi aliénante soit-elle).

  3. Robert Marchenoir

    C’était l’argument des syndicats américains de l’industrie automobile. Et puis, à force de « ne pas financer le chômage », Detroit a fait faillite. Puis, les constructeurs automobiles étrangers sont venus ouvrir des usines… aux Etats-Unis.

    Le chômage n’est pas dû aux achats à l’étranger. Sinon, il faudrait arrêter d’acheter du chocolat, du café, des bananes… Le chômage est dû à la dépense publique. Pour supprimer le chômage, il suffit de licencier des fonctionnaires.

  4. Kolia Karamazov Auteur de l’article

    Robert,

    Je sais que les libéraux pensent qu’acheter, à l’autre bout de la planète, des marchandises (que l’on produit aussi chez nous) ne pose pas de problème, car les Japonais et les Coréens nous achètent aussi des produits pour compenser. Je pense que ce raisonnement est très théorique et que dans les faits cela crée un chaos économique incontrôlable. Le jeu n’en vaut pas la chandelle. Il faut consommer le plus localement possible, même si cela implique de ne pas avoir exactement les jantes alu dont on rêvait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s